Ateliers d’apprentissage de la langue française par le biais du théâtre

La compagnie effectue des interventions de pratiques artistiques auprès des habitants du quartier de la Reine Jeanne et des environs, ne parlant pas ou peu le français. Le groupe est constitué d’adultes d’origines diverses :  Afghanistan, Turquie, Maroc, Espagne, Birmanie…

A travers le théâtre, le rapport à la langue se tisse différemment.

La familiarisation avec le français prend un écho singulier par le biais du travail de la langue, qui est au cœur du processus théâtral.

Les participants jouent des situations courantes de leur vie. Grâce à la distance mise en place par le jeu, ils pourront appréhender différemment leur quotidien.

Par le biais d’exercices d’expressions et de diction, amenés de façon ludique, ils évoluent dans l’apprentissage de la langue française avec détente et confiance.

Les séances se déroulent au quartier de la Reine Jeanne mais également au sein d’un théâtre du centre-ville, partenaire de la compagnie : le théâtre Isle 80.

Les participants peuvent ainsi découvrir ce lieu de création et s’essayer à monter sur les planches.

Année 2017 et 2018 : projet soutenu par la DDCS et en partenariat avec l’OGA

Année 2020 et 2021 : projet en partenariat avec l’OGA

Interventions au quartier Reine Jeanne

Pied d’immeuble

La compagnie réalise des actions artistiques avec les jeunes habitants du quartier de la Reine Jeanne lors de la journée « Pied d’immeubles » organisée par l’OGA chaque année. Ce dispositif fait fortement écho à notre volonté d’ inviter le théâtre hors de ses murs et là où on ne l’attend pas. Le Pied d’Immeuble est un événement au sein duquel différentes disciplines artistiques se rencontrent. Pendant le temps d’initiation au théâtre, les enfants apprennent à raconter des histoires, à écouter l’autre, à faire parler leur corps et commencent déjà à interpréter.

Atelier adultes

Militant pour faire découvrir le théâtre au plus grand nombre, la compagnie a mis en place des ateliers au cœur du quartier de la Reine Jeanne. Épaulés par la maison des associations,  des stages d’initiation au théâtre ont été proposés auprès d’un public d’adultes. Une expérience très riche !

Les chemins de l’art

Les habitants se sont rendus dans les lieux qui leur sont quotidiens pour découvrir tour à tour de la musique, de la danse, du chant, de la peinture,de la photographie, du slam, du conte, de la cuisine et du théâtre.

Dans la cour de l’école Stuart Mill, la compagnie a présenté une étape de travail du projet Positions Résistantes mené par Nathalie Dutour avec le Club Jeunes du Centre Social d’Orel. La Compagnie Théorème de Planck a accepté que les mots de leur beau spectacle Résister, c’est exister soient empruntés par les jeunes. Au programme : monologues fictifs écrits à partir de témoignages de Résistants, percussions corporelles menées par Omar Dahmane et scène muette sur le thème du harcèlement à l’école. Les jeunes ont pu avoir le plaisir de jouer quatre fois de suite devant de nombreux spectateurs enthousiastes.

Interventions au Centre Social d’Orel

Ados

La compagnie a accompagné les jeunes du centre social d’Orel de 12 à 15 ans tout au long d’une année dans un travail théâtral.

L’approche artistique avait pour axe:  la résistance, les résistance(s).

Les jeunes ont donné voix à des monologues fictifs écrits à partir de témoignages d’anciens Résistants et ont questionné théâtralement la notion de résistance contemporaine.

Enfants

La compagnie a réalisé durant deux ans des ateliers théâtre avec le centre social d’Orel, pour des enfants de 6 à 12 ans.

Le fil conducteur de cette découverte artistique était la notion de différence. Ces séances étaient suivies par un jeune du quartier en cours de formation (CAE).

 

Je croyais que j’aimais pas le théâtre . C’était cool en fait !!!

Salim

On a raconté pleins d’histoires…Surtout moi !  J’ai bien rigolé.

Mohamed